Évènementiel

Paola Vigano de Studio 09 à l’ESTP

Le 20 mai dernier à Paris, l’Ecole Supérieure des Travaux Publics recevait l’architecte Paola Vigano qui présentait le projet présenté en avril dernier pour le Grand Pari(s) en collaboration avec Bernardo Secchi.

Coupes détude du grand territoire parisien

Coupes d’étude du grand territoire parisien : relief et usages

Pendant 9 mois, une équipe très hétérogène, parce qu’on a besoin de points de vue multiples, d’expériences plurielles, a travaillé sur le projet d’une ville poreuse, c’est-à-dire une ville qui soit : dynamique et flexible + perméable et connectée + isotrope.

Tout d’abord, l’analyse de la métropole parisienne fait ressortir une sévère injustice spatiale : certains territoires sont marqués par des éléments de l’espace qui empêchent des relations simples et fluides, comme les cimetières, les grands ensembles, les axes routiers importants, … Entre les extrêmes du Paris prototype et de la banlieue hip-hop, l’équipe a étudié le Paris du quotidien et l’ensemble des lieux significatifs et appropriés (marchés, équipements, …) qui, eux, sont partout.

Différents pôles d’intervention, que nous abordons succintement, apparaissent dans la proposition présentée par Studio 09 :

Parc régional continu et connecté

Parc régional continu et connecté

> Eau : risques à prévoir + potentiel de nouvelles relations avec l’eau, notamment par un parc à l’échelle régionale qui soit attractif et considéré comme un lien et non comme une barrière entre deux quartiers ; ou encore l’introduction de zones humides comme transition entre terre et eau et alternative au tout-en-dur.

> 100% Recyclage : les immeubles des années 60-70 sont les plus énergivores mais on ne recommence pas la ville à zéro. La forme de la ville du futur sera la même que celle d’aujourd’hui mais avec une stratification ajoutée, une qualification du bâti.

> Transports : le point le plus important et le plus délicat car le plus coûteux. Développement des différentes vitesses de transport : TGV qui passe par Paris + renforcement des réseaux de tram et RER par un maillage + circuits vélos et piétons à connecter ; soit une nouvelle organisation spatiale à l’échelle régionale pour sortir du schéma concentrique, devenu obsolète. Sans déplacer les activités ou les gens, c’est toute une structure qui est à adapter pour offrir à tous les habitants des conditions d’accessibilité convenables.

Sur la question de la mixité, Paola Vigano affirme que le projet d’architecture a son rôle à jouer. Même si la mixité est aussi une question économique, culturelle et sociale, le simple fait de faire des projets qui regroupent plusieurs zones urbaines au lieu de toujours focaliser le projet sur une “zone à problèmes”, serait une pratique plus efficace. Les urbanistes et architectes ont aussi leurs responsabilités : la perméabilité de l’espace a une influence certaine et de nouvelles stratégies sont à trouver pour désenclaver ces territoires de Lucifer marqués par des espaces négatifs.

La forme de la ville de demain ressemblera à la ville daujourdhui

“La forme de la ville de demain ressemblera à la ville d’aujourdhui”

Quant à la question de l’avancée politique, l’architecte semble déçue du déroulement du projet du Grand Paris. Depuis le 29 avril 2009, il n’y a pas eu de discussion politique entre les équipes et les dirigeants. Le projet de Christian Blanc avait été comme choisi depuis le début et c’est un projet hiérarchique, dont les stratégie et priorités sont différentes de celles de Studio 09. Les membres de ce dernier ont mis beaucoup de réflexion dans ce travail, ont perdu quasiment une année sans vraie avancée.

Alors que Bertrand Lemoine (Directeur de l’Atelier International du Grand Paris) présent dans la salle rapelle que le temps de l’urbanisme c’est très long, Paola Vigano insiste sur la situation catastrophique de Paris, l’une des plus grosses capitales d’Europe, qui a pris du retard par rapport aux autres métropoles mondiales et même françaises. Rien qu’en terme de transport, le retard est estimé à 30 ans, le changement est urgent. Les questions politiques de gouvernance et les oppositions de partis, tout comme la vision idéale du Paris intra-muros et le manque de prise de conscience de la situation actuelle, semblent freiner la mise en place de lignes directrices, d’idées communes (beaucoup des projets du Grand Paris se recoupent) à appliquer pendant une période donnée.

Paola Viano et Bernardo Secchi présentent leur projet en vidéo. Je vous invite aussi à visiter le site officiel de Studio 09.

Contribuez au Grand Paris sur le site de mon Grand Paris. Suivez l’actualité du Grand Paris sur le blog de l’Actu Grand Paris ou sur le site du gouvernement.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s